Pornographie
Faut-il en parler ?

Faut-il parler de la pornographie à nos enfants ? Et si oui à quel âge

Le sujet est récurrent , tous les parents sont dans une angoisse et une peur légitimes en réalisant que les enfants ont accès à ce genre de contenu de plus en plus tôt . Cependant beaucoup de parents se disent que leur enfant heureusement est encore jeune et que lui ça ne lui arrivera pas tout de suite. Et puis Il ne faut sans doute pas lui en parler pour ne pas lui donner de mauvaises idées …

Certitude ou justification pour éviter de s’y coller ?

Alors s’il ne faudrait pas lui donner de mauvaises idées en revanche il serait sans doute bien de lui en donner des bonnes ! Et voilà où le bas blesse ..
En effet on ne se sent ni capable de parler de la pornographie ni capable d’aborder avec simplicité le sujet de la sexualité avec son enfant. Cette difficulté des parents n’est pas nouvelle certes : « mes parents ne m’ont parlé de rien alors vous comprenez, on sait pas quoi dire à notre enfant » voilà ce que l’on entend très souvent et qui fait sourire car c’est sans doute la seule chose que l’on est prêt à recopier de l’éducation reçue de nos parents !! Soyons sérieux ces sujets autour de la sexualité ne peuvent plus être repoussés par les parents qui veulent du bien à leur enfant. Si les parents ne parlent pas, ils laissent leur enfant en grand danger… d’être blessé si ce n’est pas par un film porno en tant que tel dans la cour du primaire, quoique… en tous les cas par des paroles et un vocabulaire à caractère pornographique sans aucun doute.

Donner de bonnes idées ! 

Donner de bonnes idées … Voilà exactement ce que les parents peuvent faire au travers de discussions pour expliquer à leurs enfants le sens de leur corps sexué. Si j’ai rempli la tête de mon enfant de belles idées sur ce qu’est la sexualité, si l’enfant comprend que la sexualité c’est le langage du corps qui dit l’amour alors il y aura sans doute moins de place dans sa tête pour y mettre de la pornographie.
Ces conversations peuvent commencer très tôt avec nos enfants qui se posent la question même parfois sans la verbaliser, de la différence sexuelle : pourquoi mon corps n’est pas le même que celui de ma sœur ? ». Ce corps sexué est fait pour donner la vie et bonne nouvelle la vie se donne grâce au câlin de l’amour . Eh oui quand on s ‘aime les mots ne suffisent pas ! D’ailleurs pour l’enfant qui s’est fait mal, les mots de sa maman seront bien souvent
insuffisants à le consoler, il aura besoin d’un câlin de sa part . Nous comprenons alors que Le corps nous permet d’exprimer nos sentiments : les larmes expriment la tristesse ; l’union des corps, la relation sexuelle exprime l’amour. La sexualité ce n’est donc pas qu’une technique de corps c’est bien plutôt un langage qui dit l’amour.

La sexualité ce n’est donc pas qu’une technique de corps, mais plutôt un language qui dit l’amour.

Il ne s’agit pas de faire de nos enfants des experts en sexualité mais d’avoir répondu à leur questionnement et de leur avoir donné une haute estime de leur corps fait pour aimer et donner la vie. Ainsi s’est ouvert un dialogue avec notre enfant qui pourra se poursuivre au cours de son adolescence… Ce dialogue sera doublé d’une éducation qui évite l’accès aux écrans le plus possible. Challenge des plus difficiles tant les écoles et les collèges font
malheureusement appel à ces techniques qui leur simplifient la tache mais pas la nôtre. On poursuivra le dialogue en montrant que la sexualité procure un plaisir qui fait partie du bonheur des couples … plaisir et bonheur sont deux notions bien différentes. Le plaisir, s’il est immédiat est passager et éphémère tandis que le bonheur se construit mais il peut durer. Le plaisir se rapporte au corps tandis que le bonheur se rapporte au cœur. Ne voir la personne
que sous l’angle du corps fait réduire la sexualité à une technique de corps qui doit apporter un max de plaisir … on oublie que la personne a un cœur qui lui aspire au bonheur.

La pornographie nous met dans cette illusion du plaisir… qui devient tyranique et nous enferme dans la solitude . Toute addiction demande un sevrage radical qui ne peut se faire sans accompagnement et sans une volonté ferme de retrouver le chemin du bonheur !

Well’Com Parents

Vous souhaitez mieux nous connaître et retrouver nos sujets d’actualité ?
Rejoignez dès maintenant la communauté Com’Parents en vous inscrivant rapidement et gratuitement à notre newsletter.

1 + 2 =

01 41 15 58 92

contact@com-parents.com