Des vacances sécurisantes

Le bénéfice retiré du moment vécu vient de la façon de le vivre ! 

Nous avons décidé de faire partir notre enfant à l’étranger pour qu’il perfectionne son anglais. Nous avons, en parents vigilants, choisi la meilleure structure pour notre enfant. Cependant, dans le souci de lui permettre de profiter au mieux de ce cadeau, il est bon que les parents prennent un temps personnel avec lui pour cerner les conditions à mettre en place afin de bénéficier (au mieux) des fruits de cette expérience. Plus encore que les progrès espérés dans la maîtrise de la langue, partir à l’étranger est d’abord une expérience humaine qui, pour être bien vécue et enrichissante, nécessite de couper avec ses habitudes, sa façon de vivre et ainsi entrer dans une autre famille riche de ses différences. S’enrichir des autres demande de ne pas tout attendre de l’autre, de la famille d’accueil, mais de se saisir de cette opportunité en décidant d’y mettre tout son cœur, sa bonne volonté, son enthousiasme, convaincu de la chance donnée et non blasé de ce qui serait un dû. Qu’il est important d’apprendre à nos enfants que le bénéfice retiré du moment vécu vient de la façon de le vivre ! Chacun va faire son séjour en y mettant ce qu’il est et ce qu’il veut en faire. Tout n’est pas joué d’avance ! 

un corps sain

Ce qui demande d’être connecté … au réel !

Le portable, malheureusement, met un écran entre moi et l’autre. Il me relie sans cesse à ce que je suis censé quitter pour être à ce que j’ai à vivre aujourd’hui. Ce portable, qui semble un moyen de sécurité, n’est-il pas plutôt un frein à la croissance de mon enfant ? Il gêne l’engagement : s’engager à vivre à fond aujourd’hui permettra de s’engager un jour pour toujours ! Il évite de vivre une forme de solitude qui pourtant construit et enrichit. De plus, si à la moindre difficulté le jeune peut dire à ses parents que les choses ne vont pas, comment pourrait-il prendre le temps de surmonter la difficulté, de trouver en lui-même le ressort qui permettra de se dépasser ? Ce petit appel l’empêchera de trouver la solution au train manqué, ou annulé. Ainsi, il passera à côté d’une occasion de prendre confiance en lui, en réalisant qu’il s’est sorti par lui même d’une situation délicate. Sans oublier que, de retour au bercail, le portable est un frein pour s’investir dans ce nouveau temps, celui des vacances familiales. Le jeune est avec nous physiquement, certes, mais il n’est pas là car relié à l’extérieur avec ses amis connus ou inconnus. Le temps qui nous est donné pour refaire du lien et s’aimer nous est confisqué par le portable. Alors parfois, en pensant sécurité, n’ai-je pas mis mon enfant en danger ?

Well’Com Parents

Vous souhaitez mieux nous connaître et retrouver nos sujets d’actualité ?
Rejoignez dès maintenant la communauté Com’Parents en vous inscrivant rapidement et gratuitement à notre newsletter.

2 + 3 =

01 41 15 58 92

contact@com-parents.com